samedi 15 avril 2017

Doctor Who: A Christmas Carol de Charles Dickens.


Bonjour à tous et à toutes!

Je suis AnGee du Livroscope, j'espère que vous allez bien et que vous êtes prêts pour une nouvelle chronique! Nous nous retrouvons aujourd'hui pour achever un Challenge commencé il y a bien longtemps, le Challenge Doctor Who: et oui, après de nombreuses lectures mettant en scène le Docteur, ses compagnons ou des auteurs qu'il rencontre lors de ses voyages, il est temps de terminer ce rendez-vous. Pour conclure, j'ai choisi un livre un peu hors saison: A Christmas Carol du célèbre Charles Dickens... En espérant que cette chronique vous plaise, je vous souhaite une bonne lecture! :)

Le Challenge Doctor Who:
Pour commencer cette chronique, il me faut vous donner quelques informations sur le Challenge Doctor Who. Il s'agit d'un challenge que j'ai découvert via le site Livraddict (malheureusement, impossible de retrouver le lien!). Illimité dans le temps, ce Challenge s'inspire de la série télévisée britannique du même nom mettant en scène un alien voyageant à travers le temps et l'espace dans son TARDIS. Grande fan de cette série, je ne pouvais pas passer à côté! Si vous avez envie d'en savoir plus sur ce Challenge ou de relire mes précédentes chroniques, je vous invite à suivre les liens ci-dessous!


Charles Dickens, c'est qui, c'est quoi?
Vous le savez si vous suivez un peu le blog, mais j'ai pris l'habitude de commencer mes chroniques par une petite présentation des auteurs dont je parle. Dans le cas de Charles Dickens, cependant, nous ne sommes pas face à un petit nouveau, car j'ai déjà eu l'occasion de présenter son travail sur le blog. Je vais donc éviter de me répéter et à la place vous laisser suivre le lien ci-dessous pour que vous puissiez (re)lire mes précédentes chroniques à son sujet!


A Christmas Carol:
Résumé:
Noël approche à grands pas. Dans les rues, les célébrations se préparent, les visages sont joyeux, la magie opère déjà. Pour tous? Non, pas pour Scrooge, un vieux grincheux qui n'aime rien et surtout pas Noël. Il est acariâtre, désagréable, pas charitable, bref, cet homme est un véritable cauchemar ambulant. C'est alors qu'il reçoit l'étrange visite du spectre de son ancien associé qui vient lui annoncer la visite prochaine de trois fantômes, dont la venue risque de chambouler le vieux Scrooge... 

Une histoire culte:
Auteur prolifique, Charles Dickens est connu pour de très nombreuses oeuvres, parmi lesquelles on retrouve Oliver Twist, Little Dorrit ou encore Great Expectations. A Christmas Carol fait sans aucun doute partie de ses livres les plus célèbres, une histoire culte qui a été adaptée un grand nombre de fois.
Il y a eu des pièces de théâtre, par exemple, mais aussi et surtout des films, notamment pour les enfants avec une version Disney (Mickey's Christmas Carol, avec un Picsou en Scrooge) ou une version du Muppet Show. En 2009, le célèbre Jim Carrey prête ses traits à Scrooge pour un film de Robert Zemeckis. A la télévision, les adaptations ou inspirations de A Christmas Carol sont également nombreuses.
Dans Doctor Who, c'est justement A Christmas Carol qui inspire l'épisode The Unquiet Dead, dans lequel le neuvième Docteur, joué par Christopher Eccleston, rencontre Charles Dickens. Il est accompagné de Rose Tyler et nos deux héros se retrouvent à assister à une lecture d'une version de A Christmas Carol. Le Docteur, Rose et Charles Dickens vont devoir allier leurs forces pour vaincre une armée de morts-vivants qui sévit à Cardiff, le 24 décembre. 

Ce que j'en ai pensé:
Certains d'entre vous, qui suivent le blog depuis longtemps, savent que je vous une grande passion à la littérature victorienne. C'est mon dada, ce que je préfère, j'adore la littérature et l'Histoire de cette période. Et pourtant, depuis toujours, il y en a un qui n'est pas mon copain: Charles Dickens. C'est ma nemesis, j'évite ses romans autant que possible, rien n'y fait. Entre lui et moi, ça ne colle pas. Et pourtant, j'essaie toujours, de temps en temps, de tenter d'en lire un. Et, oh miracle, pour la première fois j'ai lu un livre de Dickens qui ne me déplaît pas trop.

Mon premier gros point va peut-être vous étonner, mais j'ai déjà apprécié le fait que ce livre soit court. A Christmas Carol est rapide à lire, il ne m'a pas fallu longtemps pour le terminer, ce qui fait plaisir après des semaines à traîner Great Expectations ou Bleak House avec moi comme des boulets. Le livre se lit vite, bien, Dickens va à l'essentiel et ne se perd pas en détours ou descriptions plus longues que le règne de Victoria. Un bon point.

Je connaissais déjà l'histoire pour avoir vu plusieurs adaptations du livre à la télévision au moment des fêtes de Noël, donc je n'ai pas été vraiment surprise à ce niveau là, mais je l'ai plutôt bien aimée. Elle tient la route, il y a beaucoup de rebondissements, et elle est bien maîtrisée. Dickens nous emmène avec efficacité là où il veut aller, c'est divertissant, avec une petite morale bien gentille. Rien à redire.

La morale est d'ailleurs sans doute l'un des points forts du livre. L'idée est de vraiment célébrer l'esprit de Noël, la gentillesse, la chaleur et la générosité. Un message qui va très bien avec les fêtes de fin d'année (même si je vous en parle en Avril, OUI).

Pour ce qui est des personnages, on pourrait leur trouver un côté "caricature". La méchanceté de Scrooge est poussée à l'extrême, avec une attitude des plus déplorable, et les fantômes en font un peu des caisses. Mais pour le coup, je trouve ce côté "too much" très approprié. Non seulement parce qu'on est dans une histoire qui évoque un peu le conte, un "carol", mais aussi pour le rendre accessible au jeune public. C'est bien amené, et il y a des phrases assez savoureuses de la part de Scrooge.

Enfin, j'ai apprécié le fait que le livre s'inscrive vraiment dans son temps tout en étant intemporel. Dickens fait référence à des éléments typiques de l'époque victorienne, notamment les mesures prises pour empêcher la pauvreté (les Workhouses, plus proches du bagne qu'autre chose, supposées inculquer aux pauvres et aux marginaux les valeurs du travail). A côté de ça, le livre reste intemporel grâce aux messages qu'il transmet. 

En bref, A Christmas Carol est sans aucun doute le premier Dickens que je lis et que je ne déteste pas. Je suis assez contente d'avoir pu le finir, et d'avoir pu découvrir enfin ce classique célèbre. Il ne suffit cependant pas à me reconcilier avec Dickens, mais c'est mieux que rien :).

Et voilà, c'est tout pour aujourd'hui! J'espère que cette chronique vous plait et rassurez-vous: même si ma participation au Challenge est terminée, je parlerai encore certainement du Docteur et de ses aventures! On se retrouve très vite pour un nouvel article, en attendant comme toujours prenez soin de vous et lisez beaucoup! :)

AnGee.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Si vous avez aimé...

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...